Envie de participer ?
Les Causses du Quercy

Mon vtt souffrait d’une trop longue hibernation et sa triste allure dans le garage (au chaud !) a provoqué une forme d’empathie à son égard. Il fallait donc le sortir pour l’ôter de sa profonde dépression . A vrai dire je n’ai pas poussé ce dimanche là ma réflexion assez loin : changement d’heure et pluie toute la nuit (dixit les copains). SMS reçu bien avant que je ne sois debout : « Alain il pleut ». Ah, que fait-on vtt ou dodo ? Dilemne cornélien : le devoir du guide ou la douceur du lit ! On verra au point de rdv sur Montauban. A mon arrivée en compagnie de Jean-Marc venu du Tarn, Bruno tergiverse et me soumet bien l’idée de revenir au lit ! On le sait il use du mot pluie dans bien des commentaires sur le site du club. J’avoue qu’avec l’âge, le bougre arriverait à me convaincre même s’il sait que je suis capable de ne pas entendre. 

 

 

 

 

 

 

Chacun sait que nous sommes un club sérieux et pas une bande d’hurluberlus qui décident au dernier moment d’aller ou le vent souffle. Je prends donc la précaution de voir avec Joël, il est déjà en direction de Vaylats avec Justin son fils. Je sais que Laurence déclare forfait ( coincée au lit ! ) et que Christophe c’est réveillé en sursaut sur mon appel : il vient pédaler . Voilà comment on se retrouve à faire du vtt sans pour autant le vouloir. La pluie n’aura donc pas raison de notre collectif et dès les premiers tours de roues on zigzague à travers les flaques. Objectif matinal un endroit que je connais bien et qui réveille ma passion pour ces certains édifices du passé : ici le (clic) château de Couanac respirant une profonde quiétude.

 

 

 

 

Viendra ensuite le sympathique village de Concots qui pour la circonstance marquera notre passage par le très puissant son des cloches. Cap au sud vers Lalbenque ou Mas de Vers nous donne la possibilité d’écourter notre rando. Après sondage du groupe, tous décident de faire la totalité de la boucle malgré le feu aux cuisses de Nicolas et le culot rouge des babouins : Putain de selle !

 

 

 

 

 

 

JUSTIN 

 

 

On atteint donc Laburgade et Christophe qui a vécu non loin de là, m’informe que nous devrions aller voir ( clic ) l’alignement des puits fermés . J’avais complètement oublié ce joyau du parc régional des Causses du Quercy. 

 

 

 

 

 

 

 

Nicolas essaie tant bien que mal de refroidir ces fesses , nous pensons qu'il devrait imiter Justin qui lui n’a pas raté une seule flaque et il y en avait ! Joël aurait-il des tarifs avantageux sur les jantes ?, car à se rythme. Trempé jusqu’aux os, il excelle dans le jaillissement de l’eau et si par malheur vous vous trouvez à côté et bien je vous laisse imaginer. Ce jeune est décidément comme les canards , il aime patauger et certains ont aussi ajouté qu'il ... : non là , je ne vais pas répèter ! 

C’est avec un certain plaisir que je savoure cette spontanéité et il en profite bien sûr pour filmer notre prudence en pareille circonstance . Justin ne regrette donc pas ces premiers sentiers Lotois !

 

 

 

 

 

 

C’est grâce au GR 65 « Chemin de St Jacques de Compostelle » que nous retournerons sur VAYLATS avec en prime 45km de vtt. Jamais nous aurions pensé avoir de si bonnes  conditions et on ne boudera donc pas notre plaisir de n'avoir finalement pas succombé à la facilité . 

 

 


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.