Envie de participer ?
Merveilleux Tour de la Planeze

Pourquoi le Tour de la Planèze ? Et pourquoi pas ! Question de Christel qui n’est jamais en reste d’aventures insolites. Choix qui n’est pas un hasard dans notre pratique, avec un relief très peu prononcé qui s’accorde parfaitement avec notre besoin de découverte sans y laisser des plumes ! Ce plateau volcanique est un pays d’Auvergne flanqué aux portes de St Flour et il assurera sans difficulté 105km de vtt. Pour mieux effectuer son tour, notre choix se portera sur le village de Coltines qui nous était complètement inconnu auparavant. Dès notre réveil le samedi matin notre attention se porte sur un bruit d’ULM et tout naturellement notre regard va vers lui. Un vol accompagné d’oies, on a déjà vus de nombreux documentaires (TF1, Arte, France 2 ….) et bien c’est réellement ce monsieur : Christian MOULLENC pionnier du vol en ULM avec les oiseaux.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sympa , avec notre gîte idéalement placé face à un lac, nous saurons donc profiter aussi de cette tranquillité en fin de journée. La préparation des sandwichs, la prise de nos repères et quelques moqueries bien compréhensibles sur les mollets d’Alain découverts pour la circonstance, il va donc faire très chaud ! Départ 9h30, amplement suffisant pour que nous puissions sans difficulté prendre le temps de regarder au loin le massif des volcans d’Auvergne. -PETITE VIDEO- ICI 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Très rapidement  le plateau basaltique nous offre des pistes décorées d’un ton noir et ça c’est plutôt original. On pourra aussi tout au long du tracé suivre notre évolution grâce aux panneaux de ce site VTT FFC. Le soleil est bien présent, accompagné d’une forte chaleur (prévision juste d’Alain !) et grâce au léger vent nous ne souffrirons pas des fortes températures (du moins lui !). Ce qui est aussi frappant c’est le nombre très important de croix diverses qui se rapportent aux légendes et croyances populaires. Un véritable patrimoine au milieu de la flore Cantal : Observez, sentez, photographiez, je dis respect pour cette conservation. -PETITE VIDEO- ICI

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si la terre a également gardé toute sa richesse, les prairies remplacent désormais les cultures pour le pur bonheur des vaches et des bouses ! Un petit arrêt repas à la chapelle Notre Dame du Bon Secours et le repos de Christel affalée sur un banc de celle-ci (avec les chaussures !) nous accorde une bonne heure de pause. Cela permet d’inspecter les lieux et de découvrir le kebab du Cantal ! . Il attire notre attention et après moultes hésitations nous finirons par comprendre que nous avons ici affaire à une ruche, car plein d’abeilles travaillent autour. Question humour : des abeilles du Cantal ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans le pré voisin un âne c’est emmêlé les pattes dans du barbelé,  le propriétaire sera prévenu par Cécile afin de le libérer. Attention ce sont les vaches qui sont omniprésentes ici, pas les ânes ! Quelques graminées bien fournis colorent aussi le paysage sur les bordures et c’est pour moi un régal que cette vie sauvage. A chaque tour de roue sont lot de nouvelles images, mais la soif s’installe doucement dans le groupe. Au 50ième km nous referons par nécessité le plein de nos poches à eau avec la bonté des gens d’un hameau et avec le sourire : sympa le Cantal. Nous espérions finir par un dernier sentier, mais il était occupé par de petits engins volants (drones). Avec  l’esprit loisir tout est possible et Cécile sera même très étonnée par sa prestation : 60km bien plus que prévu. - PETITE VIDEO- ICI 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le temps, nous l’avons et la contemplation est notre dada donc…. . Le parterre « gazonneux » en bordure de lac où nous logeons attend depuis ce matin Michel. La plus belle heure de la vie c’est bien la sieste et elle sera royale ! Il s’affale en se laissant emporter dans des songes inconnus . Nous sommes subjugués par cette courtoisie qu’il impose à son corps. Incroyable durant une bonne heure il rêvasse doucement, tandis que nous profitons de cette  quiétude du temps palpable. Dans la soirée , une autre surprise nous attend, celle du repas à l’(clic)  auberge du maître restaurateur les Fontilles .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De l’art culinaire Auvergnat, une passion qui se voit dans les yeux du patron Stéphane. Tout est bon, copieux et le Cantal (le vrai) pour terminer. Il sait être un formidable ambassadeur en nous indiquant un des rares lieux top, dans un buron en pleine montagne (nous on a l’adresse !). Cette auberge et bien je vous la recommande vraiment si vous allez dans le Cantal : quel bonheur ! Et pas cher. Au petit matin, il semble que tout le monde soit satisfait de sa nuitée , le gîte est génial et après un petit-déjeuner maison on sera sur nos vtt dès 8h30 : un exploit ! L’ULM est de retour et les oies avec, nous essayons de prendre quelques photos malgré un passage assez haut. Ce sont aussi les Dolmens qui sont également présents ici et celui de Toul est un de ces marqueurs humains il y a….Christophe et Denis iront ouvrir la barrière pour aller capter un fond d’image sur leur portable.-PETITE VIDEO- ICI 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Plus loin on galèrera à travers prés et clôtures afin de retrouver notre chemin : on a l’habitude dans cette conquête vers l’inconnu. Descente dans la vallée, remontée au son des cloches du troupeau par le chemin de St Jacques de Compostelle, passage aérien et retour sur le plateau ou nous recevrons les premières gouttes de pluie.-PETITE VIDEO-ICI Forte  impression de solitude à plus de 1000m dans ce milieu certainement très hostile en hiver, mais quelle beauté, quelle extraordinaire palette de lumières et de couleurs pourtant ce n’est pas encore l’automne. Il est 13h et cela nous incite à sortir le sandwich du sac à dos pour manger, mais se délecter aussi de l’endroit. Christophe ne résiste pas au selfie et à la photo panoramique, pour votre plaisir aussi ! Quel cadre au milieu de ces collines glorieuses vêtues de vapeurs sableuses. -PETITE VIDEO- ICI 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce n’est pas le désert, mais quelle impression on a avec au loin ces arrêtes arrondies. Un plateau d’éolienne plus haut que nous traverserons avec quelques inquiétudes pour Cécile qui se demande certainement où nous allons en descendant. Pas évident de guider en essayant de chercher un possible échappatoire afin de soulager le groupe. Denis m’est très précieux à ce moment là et je m’appuis volontiers sur lui afin de me consacrer au délestage tant attendu. Certes il faudra ce Coltiner une pincée de route, mais ici le goudron n’est pas une gêne bien au contraire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après 45km nous atteignons Coltines et l’apparition de la pluie qui était attendue . Ce village nous le regrettons déjà et je vais essayer qu'il ne tombe pas dans l’oubli des multitudes organisations à mon actif. Je voudrais vraiment remercier Magalie employée de la commune pour sa gentillesse , son accueil . A notre retour je l'ai aussi fait par téléphone , il y aussi Laurence agent d'accueil et bien sûr la formidable auberge des Fontilles . D'autres sentiers restent à exploiter, des routes pour les cyclos , vraiment cette PLANEZE restera un des moment fort dans mes expériences sur ce fichu vélo . Allez à la découverte de ce Cantal et plus particulièrement à COLTINES, vous en reviendrez conquis. Nous ne sommes pas surpris que Christian MOULLEC, ses oies et son ULM soient si bien accueillis, lui qui semble-t-il avait essuyé des refus d’implantation ailleurs. Coltines on ne connaissait pas , mais tu nous as réellement séduit ! 

Notre aventure , vous voulez la partager ? AUTRES PHOTOS ICI 

 


Commentaires

Alain LUCHINI le dimanche 11 septembre à 22:07
Merci a vous tous qui contribuez aussi a cette extraordinaire ambiance , elle anime le club . Cecile resume bien ce que nous aimons : la simplicité et les rencontres. Pour les mollets , vous n'avez pas remarqué le bronzage ? Allez je dirai dommage que d'autres du club ne profitent pas de ces moments . Donc vivement la prochaine escapade .
Christophe PIERROT le samedi 10 septembre à 23:50
Super récit, notre guide à également des talents de poète (et d'humoriste😉). Encore un WE génial! PS les blancs mollets n'ont pas disparus au montage, promesse tenue !
Gérard NAPOLEON le samedi 10 septembre à 11:57
Très bien résumé. Encore un super week-end toujours avec une bonne ambiance pendant et après la rando. Merci à tous
Michel PERREAU le samedi 10 septembre à 09:00

Alain, merci pour ce joli récit.

C'est vrai qu'on n'oubliera pas Coltines. C'est un petit village simple mais bien vivant qui nous a permis de faire pleins de jolies rencontres.

PS: le plateau de la Planèze, c'est plat. Enfin, presque...

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.