Envie de participer ?
Redécouvrir la Clape

Le massif de la Clape offre à chaque sortie (une bonne dizaine pour moi) le plaisir assuré de trouver un terrain fait pour le vtt. Certains voulaient y revenir d’autres le découvrir, le transmetteur de passion que je suis, trouvait aussi une nouvelle occasion de pédaler. Pourtant Il m’est arrivé de guider bien des blasés qui n’ont pris que le meilleur et ne trouvant ainsi plus de l’intérêt au vtt : pas vraiment la passion !. J’ai toujours été interrogé par cette attitude, peut-être  que passer presque 50 ans de sa vie sur un vélo relève aussi d’une certaine folie. Qu’importe je ne reviendrai pas en arrière et j’irai même jusqu’à dire que je nourris certains regrets pour tout ce que je ne ferai jamais. Partager ce que j’ai déjà effectué avec un nouveau collectif, suffit amplement à ma joie. 15 vététistes composeront ce groupe où il y figure deux jeunes de l’école cyclo et trois féminines. Michel remplacera Christophe au volant, même s'il a plutôt l'habitude des voiliers du côté de la Bretagne. Il sait comme nous tous et grâce à Sandrine sur place que nous aurons du vent et soleil.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

11h, quelques cookies maison du Catalan Pascal (miam miam) et nous voilà en direction de Gruissan par le bas du massif. La mer est toute proche et pédaler sur le sable procure un immense bonheur. Nous irons bien plus loin que tout ce qui est figé dans les habitudes en contournant les salins de l’île St Martin. Après l’Ayrolle cabane de pêcheurs, embourbé dans les algues et la terre on se marrera moins. A hauteur du Château Bel Evêque propriété du célèbre acteur (CLIC) Pierre RICHARD nous décidons de profiter des rayons du soleil avec notre pique-nique. Combiner soleil et plage tranquille capitonnée d’algues sèches plus crevaison de JULIEN, nous donnerons l’occasion d’essayer un VAE prêté par un marchand de cycles Montalbanais.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cette initiative de Nicolas nous montrera combien ces engins ont un fichu avenir. Si le souvenir du tour du Golfe Antique est encore présent chez moi,  tour de Barberousse vestige résiduel le plus visible et sentier de Capoulade indiquent la direction du trou de la Crouzade. C’est à pied que nous passerons cet endroit essentiel pour la journée. Juste le temps de se faire « bouffer » par les moustiques, car Justin c’est écarté du groupe. Juste le temps aussi pour Sandrine de ne plus actionner ses vitesses, Didier, Gérard, Michel sont avec elle. Juste le temps de rejoindre l’arrivée toute proche pour commencer à charger la remorque : 17h40 la nuit se présente ! Pénétrer dans NARBONNE se fera non sans mal, rues étroites et complications pour se garer. A force nous finissons par nous installer et savourer notre lieu d’hébergement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le lendemain on retrouvera Sandrine qui loge à Narbonne plage, cette fois le programme passera parce qu’il faut obligatoirement voir de plus prestigieux. Nous commencerons en remontant vers la direction du (CLIC) château l’Hospitalet que nous laisserons en passant sous la base radar avec ces deux énormes boules visibles de très loin. Site mystérieux, fascinant et secret qui s’éloignera à l’approche du col de la Crouzette. Cécile est à l’avant et guide le groupe, c’est pour moi une énorme satisfaction de l’aider à construire une expérience qu’elle veut collective. Je laisserai sous silence les nombreuses déceptions d’opportunistes qui ont tiré profit de mon savoir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En plein milieu d’une garrigue parfois oppressante, pas grand monde passe ici. Je note la profonde joie de Joël qui découvre une tout autre Clape, celle de la découverte, celle qui augure de moments aventureux. Notre objectif matinal est atteint, arriver à l’œil doux pour y manger le fameux sandwich SODEBO garniture généreuse s’il vous plaît ! Malbouffe qui provoquera certainement le rugissement des intestins de Julien ! Nicolas a adoré et moi j’ai laissé ce truc dans ma chambre, mais Thomas en a mangé deux. Le type est sec comme la trique et mangerait les racines que nous allons trouver plus loin ! De St Pierre la mer à Narbonne plage on filera en zig zag jusqu’au pied de la Vigie. Nouvelle crevaison de Julien qui devra aussi poser son calcif pour vider ce qui lui triture les tripes ! La malbouffe je vous dis ! « Ah ca va mieux », il rassure tout le monde et le Bunny up sera de retour.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La VIGIE est devant nous, imposante et bienveillante sur tout le massif. C’était ce que nous nous étions fixés et la joie est grande de voir tout le groupe y accéder. Moment magique à chaque montée, moment aérien avec vue sur la mer, moment douloureux lorsqu’il faut partir. Plus bas la Chapelle d’Auzils est fermée, qu’importe la descente grisera le plus audacieux et nous aussi, mais plus lentement. On remontera à une brèche pour accéder derrière le massif et finir par la tour de télécommunication. La fin de sentier est scabreuse, Nicolas et Justin dévalent comme des cabris. Cette longue journée sera visionnée après le repas, mais je pense déjà à demain.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Réveil 7h30 sans soleil cette fois, mais avec l’espérance de chopper une rincée sur l’échine ! Elle arrivera après 20km de plat pour  nous ficher les vtt comme des « merdouilles ». Après le passage de l’aire de repos Narbonne – Joncquières , Cécile et Christel préféreront raccourcir . C’est au moment le plus dur de cette matinée que s’offre à nos yeux un spectacle de désolation : tout à cramé ! Le sentier est à peine visible et la ruine du château du Castellas attire Thomas qui chute lourdement. Pas le moindre bobo, on repartira pour sortir de cette torpeur ou le feu du dragon n’a pas eu raison de l’herbe qui semble reprendre ses droits.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Enfin de la couleur grâce à une petite combe verdoyante. Je ne connais pas ce coin et en pénétrant à Montredon des Corbières nous ne pensions pas trouver là ce qui fera notre bonheur : de l’eau pour nettoyer le vtt. ¾ d’heure après nous reprenons le chemin pour finir sur le haut de Narbonne et terminer notre dernier week-end vtt 2016. 150km de sentiers ont suffi à donner une vision globale, mais non totale de ce massif. Il semblerait que cela soit suffisant, car personne n'a souhaité rester, dommage !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Autres photos ICI

 

Vidéo club


Commentaires

Pascal66 le vendredi 25 novembre à 22:32

Super week end touristique à la Clape avec Mer ,Soleil, Cailloux  un cadre idéal pour pédaler, merci Alain pour le tracé et l'organisation , pour le groupe comme d'hab la bonne ambiance était au rendez vous. @+

 

Cecile le vendredi 25 novembre à 18:45

Encore un très bon week-end. Merci Alain !

Pour le compte-rendu, je constate que tu as été très inspiré. Tu ne sous épargné aucun détails. Ah, si...tu n'as pas parlé de la "racaille des sentiers".

Nicolas MARTY le jeudi 24 novembre à 06:31

bonjour à vous vététistes.

c'était un week-end super et j'ai failli passer à côté. Encore merci à Christophe pour son dévouement si naturel. Côté état d'esprit, toujours au top, côté sportif très bien aussi, côté guides, rien à redire. Côté bouffe au top les SODEBO. (non la je plaisante!!!)

Comme après chaque week-end je serai bien resté quelques jours de plus manière de continuer cette évasion qui est primordiale à mes yeux et mon esprit et surtout que le coin est quand même bien agréable. Même si on en a vu qu'une petite partie. Je suis sur qu'on peut trouver de quoi se faire mal. Enfin comme le dit si souvent Alain le plaisir ne vaut que s'il est partagé, Alain le passionné arrive toujours à ses fins.

Merci  encore pour ce week-end que je réitererai bien souvent tout au long de l'année.

Gérard NAPOLEON le dimanche 20 novembre à 18:22

Encore un week-end top super temps merci Alain et à tous pour l'ambiance et la bonne humeur sur le vélo et surtout pendant les repas 

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.