Envie de participer ?
Ste Juliette sans Roméo !

12 années se sont écoulées depuis ma dernière visite à Ste Juliette. Inauguration des totems du chemin de st jacques de Compostelle en

                          2004.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur le journal que j’éditais mensuellement vous retrouverez les détails de cette journée.

 

Ce petit village est la porte d’entrée de ce mythique sentier permettant parfois de déposer au fil de ses pas  les épreuves de la vie. Cette année  là  j’étais responsable Départemental VTT à la FFC et je diffusais ma passion partout où il m’en était donné l’occasion. C’est ainsi que grâce à  la FFRP (Fédération Française de Cyclotourisme) et au CDT 82 (Comité Départemental de Tourisme) il nous a été proposé de participer au scellement d’une  signalétique sous forme de totem avec l’aide de quelques marcheurs.  J’étais particulièrement heureux  de pouvoir ainsi mettre au-devant de la scène cette discipline pour laquelle j’ai voué une très grande partie de ma vie. Si le temps était pluvieux, nous en avions dans la foulée inauguré un autre à l’entrée de Lauzerte.  Bref revenir pédaler ici  à l’invitation de Patrick vététiste « débroussailleur », ne pouvait que nous satisfaire et par la même occasion étoffer le calendrier du club. Pour la petite histoire il était déjà avec moi sur cet événement et ma surprise a été de taille lorsque je débarquais dans ce petit village ce dimanche 25 septembre 2016.

                         2016

 

 

 

 

                                                                                                                                                                                                         

 

 

Accueil en grande pompe à la mairie, avec madame …qui tient toujours les rênes, présente également il y a 16 ans parmi les pédestres. Café, croissants et autre surprise,  la conservation de ce vieux totem restant la mémoire du passé. Il ne reste que le bois, le logo du GR 65 et Coquille St Jacques  sont manquants , certainement subtilisés sur le terrain pour un souvenir. Il coule de vieux jours au fond d’une salle tant que Madame la maire sera encore là. Belles retrouvailles le temps de cordiaux échanges et le groupe de 10 vététistes s’élancent pour une virée de 55km sur la journée. La première côte inaugure un paysage Quercynois particulièrement truffés de sentiers. Golfech et sa centrale est à la portée du regard et sans un brin d’humour il ne serait pas possible d’imaginer un seul instant que ces champignons  n’en sont pas les fruits ! Belle trouvaille et bravo aux auteurs de cette sympathique idée qui sont un bref instant, le repos du promeneur.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce n’est pas ce fichu temps maussade tant annoncée par les voyants de la météo qui peuvent décourager notre quête de  découverte.  Avant de plonger sur Bagat en Quercy Jean Marc ira au tapis sans gravité et nous proposons aussi à Cathy un itinéraire plus court. Elle voudra continuer avec courage et  sera largement récompensé par ce qui a été débusqué par Patrick (inconnu pour moi) et le superbe point de vue sur le village. Une immense croix est érigée ici, visible de loin avec un accès bien sympathique. C’est là que nous pouvons influencer le temps en nous attardant à son pied et perso je ne m’en prive pas en restant de longues minutes avant de descendre. Influencer est certes prétentieux, mais nous lui donnons cette lenteur contemplative que procure notre pratique loisir. Instants magiques qui tendent à ne plus être les saveurs de beaucoup, car il faut s’immerger dans un état de rêve éveillé.  Formatés par une vie passée au boulot, sous pression permanente, plus de place aux merveilleuses rêvasseries. Il faut désormais avoir la tête blanche pour savourer ce bonheur infini.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Oh le perché, la réalité est tout en bas ! Oui je sais, elle est sur la place de ce petit village perdu. Déjà à pied d’œuvre, pâté, sandwichs sont sortis du sac, graines pour moi ! Les piafs j’adore, mais eux ils ont des ailes. Repas léger = faciliter de grimper la future difficulté qui se présente à nous. Allez rien de bien méchant enfin je crois, derrière on s’affère à chercher l’oxygène et seul les deux jeunots Yohann et Guilhem  triturent ardemment les pédales. Sur le plateau les anciens démons refont surface avec le nom de Labouysse écrit sur une pierre , en effet durant 10 ans j'ai cotoyé Georges L.... un opportuniste qui a su utiliser toutes mes diverses connaissances. Avec le temps on sait ne plus accorder crédit aux anciennes animosités et la meilleure des preuves est bien la re construction de ce club .

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sous l’aile du chef Daniel, Guilhem est resplendissant tel un véritable bouton d’or : tout en jaune. Le vert c’est écolo, le jaune lui  est arrogant et incohérent dans les bois. Oui tu es beau ! Yohann lui pompe depuis un bon moment, amortisseur arrière kaput. Je retrouve avec joie  ces deux loustics qui ne grimperont pas la dernière rampe derrière le château de Montlauzun . Philippe bourré de crampes , cherche un tapis ! Allez , nous ne sommes pas très loin de l’arrivée et du point d’inauguration du totem qui a été remplacé par un beau panneau offert par le Conseil Général 82. Les mauvaises langues diront par nous, oui mais il est beau donc…. Alors !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Patrick signale à Fatima sa compagne que nous allons arriver par le haut du village. Un final que j’apprécie tout particulièrement, en bordure de vigne truffée de belles grappes de chasselas doré. Le nectar accroché, le symbole du partage avec ces grains, mais il faut résister : ne pas toucher. A l’arrivée, tous heureux et mention plus à Philippe qui faisait 55km de vtt pour la toute première fois.  Mention moins du côté de St Antonin pour une autre rando club : dénivelé conséquent et pluie pour ceux qui avaient fait ce choix. Mention positive puisque ces dispositifs permettront de faire pédaler une trentaine de vététistes.

 

 

Petite vidéo sur le terrain 

 

 

Autres photos CLIC ICI 

 


Commentaires

Gérard NAPOLEON le dimanche 02 octobre à 17:21
Super journée sous un super temps ni trop chaud ni trop froid merci Patrick pour ce tracé.
Philippe PEREIRA DA SILVA le dimanche 02 octobre à 16:51

superbe journée je me suis régaler.

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.