Venez lire les aventures de 5 chevaliers contées dans cette nouvelle.

Les cinqs forças de la Cap Nore

Cinq forçats s'en allèrent en quête de nouveaux et glorieux défis dans une contrée lointaine en terre médéviale :

  • Nicolas alias le roc de Sibérie
  • Christophe alias l'endurant
  • Serge alias le puissant
  • Thomas alias le silencieux
  • Alexandre alias El gato negro

Ils se retrouvèrent dans une auberge baptisée 'Adonis' au sein de la cité de Carcasonne où ils se retrouvèrent et posèrent leurs humbles guêtres et leur monture.

Autour d'une chopine bien méritée, après avoir bravé moults dangers en traversant les contrées et les chemins de Tolosa, nos joyeux compagnons fêtèrent dignement l'arrivée avant leur première étape préparatoire.

Ils se mirent ensuite à la recherche d'une taverne afin de pouvoir ripailler sans commune mesure. En effet leur quête du lendemain demandant tant d'effort et d'énergie il leur faut être paré pour le combat.

Ce repas fut tout de même perturbé par des mécréants essayant de boucaner nos preux chevaliers, ils durent abandonner et changer de table.

Pis un Chevalier noir essaya de nous occire avec une arme étrange :

La nuit tombée, ils regagnèrent la taverne où ils prirent un repos bien mérité.

 

Le lendemain matin, les cloches du reveil tintèrent alors que même le soleil n'avait pas encore réchauffé le ciel. A nouveau ils prirent un repas afin de compléter les forces déjà accumulées la veille puis, chevauchant leur monture, partirent pour leur destination finale un village appelé Villegly.

 

De nombreux chevaliers étaient là, parés pour le tournoi. Equipés, entrainés mais moins valeureux et braves que nos chevaliers

Un seul objectif pour tous : gravir le mont Cap Nore.

Tous nos compagnons n'avaient pas la même expérience, ils partirent donc sur des routes différentes :

  • Christophe, Nicolas et Thomas prirent la route la plus ardue : le 100Km avec 3000D+ de prévu
  • Serge et Alexandre : une difficulté plus raisonnable : le 65Km avec 1700D+ de prévu

Et c'est parti. Chacun enfourchant sa monture pour parcourir ces chemins périlleux.

Nicolas qui en prévision de quêtes plus dures, emprunta une monture magique afin de se ménager.

Thomas et Christophe partent les premiers arpentant ces sauvages contrées, nous avions décidé la veille que nous ne nous attendrions pas à l'arrivée.

Nicolas, Serge et Alexandre suivèrent de quelques minutes.

 

Mais tout ne s'est pas passé comme prévu :

Nicolas a du faire demi-tour après 8Km car son destrier magique commençait a faire défaut : il perdait fers, selle, mord. Il partait en morceau ! A son retour au point de départ il reparti avec sa fidèle et unique monture pour un chemin moins compliqué : le 45Km.

Serge et Alexandre arrivait à 20Km lorsqu'el gato negro chût à cause d'une défaillance de sa monture. Plus de peur que de mal, mais une jambe du destrier était foulée, il fallut réparer à la hâte.

Quelques kilomètres plus loin c'est le cheval de Serge qui commençait à montrer des signes de fatigue, qu'à ne cela tienne, une minute de récupération et nous repartîmes de plus belle. Malheureusement encore quelques kilomètres plus loin la monture de Serge avait une patte cassée. L'aventure s'est achevée ici. Il dû rentrer à pied au départ de l'expédition.

Alexandre n’eu de choix que de le laisser et continuer sa route seul.
Malédiction ! Quelques mètres après avoir repris le chemin la patte de sa monture montre à nouveau des signes de faiblesse ! Cette fois-ci il prit plus de temps pour soigner sa monture afin que celle-ci soit pleine de vigueur jusqu’à la fin.

Quelques heures plus tard, trois des valeureux aventuriers atteignirent le sommet :

Mais tout était simple jusqu’ici …

La descente fût une descente vers les enfers ! Sillons, glissades, rochers, pentes abruptes tout était réunis pour faire faillir les derniers chevaliers.

Abandonnèrent-ils ? Que nenni !

Alexandre atteignit son objectif après avoir puisé dans toutes ses dernières forces.

Thomas malgré sa fougue ne fût pas autorisé à arpenter l’un des sentiers du 100km et du se rabattre sur le 85Km. Il rentra lui aussi épuisé.

Christophe lui aussi termina son épreuve non sans difficulté mais il peut être fier d’être arrivé au bout.

Nicolas termina sans mal les 45Km.

Serge rentra sain et sauf escorté par la garde royale.

 

Mais rassurez-vous, toute cette souffrance ne fût pas en vain !! Les paysages étaient magnifiques !

L'album photo

Alexandre.


Commentaires

Alain LUCHINI le jeudi 20 juin à 15:25

Alexandre je ne savais pas que j'ai autant marqué en 9 participations officielles + pour y avoir pédaler aussi en dehors . C'est peut-être aussi mes dizaines de parcipations à la Blanquetta de Limoux ( n'existe plus ) qui ont aussi laissé des traces sur ces terres Audoise que j'affectionne . Il vous reste donc encore de belles années à savourer  . 

Alexandre-C le jeudi 20 juin à 09:51

Alain,

on a croisé un paquet de bonhomme qui nous disait

'Oh la team à Alain L.'

'Comment il va Alain ?'

'Il est pas avec vous Alain ?'

 

Alain LUCHINI le mercredi 19 juin à 22:50

Après ce récit bien sympa , je me demande si en 2020 vous ne devriez pas changer le cheval par une vache !!! Allez bravo à vous tous , car l'essentiel étant de participer avec ( pardon ) un +++ à Christophe . 

Serge le mercredi 19 juin à 22:12

Oyez oyez !!

Quel recit Alexandre !! Super de voir que tu as bien recupere ta verve verbiale : c'est un regal 😊😊👍👍

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.