Les parcours avaient été soigneusement préparés par Alain. Mais coté intendance, c’était le strict minimum : un emplacement de camping réservé au dernier moment pour un nombre approximatif de campeurs et des repas partagés. Il n'en fallait pas plus pour savourer un week-end nickel entre copains.

Tour du Cagire en VTT: un week-end de dernière minute ...

 

Samedi aprem : la mise en jambe

Nous commençons le programme sportif du week-end par une rando de mise en jambe. La « petite balade » proposée par Alain se révèle plutôt ardue. Il ne faudrait pas se griller pour demain !

Le parcours est peu pratiqué. Heureusement Nico et Thomas s’improvisent bucherons et enlèvent les troncs d’arbre avant notre passage. Le paysage est splendide et nous avons dans notre champs de vision ce fameux « Cagire ». Ca donne des idées à Thomas D qui élabore ses projets du lendemain : tour du Cagire à VTT suivi de l’ascension de ce même sommet à pied, dans la foulée : 2700m de dénivelé au total. Pourquoi pas ? Nous écourtons la « balade » par la route, satisfaits de ne pas avoir pris l’orage. Bravo à Alexandre à qui l’on attribue le titre de 2ème Monsieur Météo du club avec une mention spéciale pour la prévision en montagne.

 

samedi soir: la soirée

La soirée fut sympathique au camping « la chasse aux papillons ». La famille Claverie était au complet (avec le chien). Nicolas nous a régalé de ses grillades de bœuf, miam ! Et ce fut l’occasion pour Serge d’essayer sa toute nouvelle tente. A noter aussi la présence de Thomas et Gilles, pour leur 1er week-end club.  

 

Dimanche: Le tour du Cagire

Nous y voilà ! Il faut s’attendre à un peu de dénivelé. Mais le temps maussade du jour va nous faciliter la tâche dans les montées.

Alain nous avait annoncé un « profil montagne » : Il fallait comprendre : de très jolis paysages de sous-bois, des sentiers en devers et forcément, quelques passages à pied. Ce qui n’est pas pour déplaire à certains mais qui demande beaucoup d’énergie et de concentration. Nous nous sommes imaginés en dahus, avec une jambe plus courte que l’autre et tournant toujours du même côté.

Plus loin, le  sentier se faufile dans les fougères plus grandes que nous.

Sinon, la brume matinale ne s’est jamais levée et s’est même transformée en crachin désagréable. Dommage pour les paysages. Aujourd’hui, nous n’avons pas pu apercevoir le Cagire (et Thomas a laissé tomber ses projets ambitieux). Mais la boucle était très belle et comme toujours l'esprit d'équipe était au RDV, permettant à chacun d'être satisfait du week-end. Un accomplissement pour certains, un entrainement pour ceux qui partent au Queyras dans quelques jours...

Plus de photos sont ici

 

Un petit moment émouvant  : A la vue d’une plaque commémorative dans un virage du col de Menté, Alain nous raconte l’histoire du tour de France : « Lors du tour de 1971, Ocana et Merckx se livrent un formidable duel. Ocana est maillot jaune mais chute dans la descente du col de Menté, rendue glissante par un violent orage. Il est contraint d'abandonner le tour. Le lendemain, Merckx décida de ne pas porter le maillot jaune, en hommage à son rival ». Retrouvez ce pathétique moment de l'histoire du Tour de France avec la vidéo de la chute ou ce jour-là tout basculera pour Luis OCANA . Clic ICI 


Commentaires

Serge le mercredi 19 août à 18:06

Autre organisation, autre moyen de vivre de bons moments ensemble en toute convivialité. Merci Alain pour ces deux jours très contrastés tant au niveau des tracés que de l'effort et du depassement de soi, entre le chaud et le froid (brrr nous avons bien grelotte au col de Menté). Merci à tous d'avoir recréé l'auberge espagnole !!!. Expérience à reproduire sans modération  : le camping a du bon surtout à la chasse aux papillons !!

Merci Cecile pour le récit, tout y est !!!

Jean-Michel-W le mercredi 19 août à 13:45

C est encore super,  aussi bien les parcours,  que la restauration et surtout comme d habitude, une superbe ambiance !

Merci Alain,  et merci à tous !

Alexandre-C le mercredi 19 août à 12:52

C'était génial ! Monique a parfaitement résumé.

Le camping, le côté auberge espagnole, la camaraderie, le terrain tout était là sauf ... le temps :'(

Cerise sur le gâteau pour moi j'ai partagé ce moment avec ma famille et ca, ca n'a pas de prix !!!

Monique le mercredi 19 août à 12:17

La météo c etait chaud, froid, humide
Le terrain c etait : de longues montees, de longues descentes, des passages en balcon, des poussées de velo
L hébergement c etait en camping et une vrai reussite pour son côté convivial.
La restauration, c etait gourmand avec cette auberge espagnole ou chacun à donner le meilleur...( miam miam les grillades, les merveilles et tout le reste....)
Que pouvions nous souhaiter de plus ? Rien, je pense car tout y était pour faire de cette escapade montagne à 2 pas de chez nous une parenthese heureuse.

Merci à tous !
 

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.